Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 19:10

Pour la plupart des étudiants de 4ème universitaire, leur horaire semble plutôt ordinaire entre les cours, les fêtes et les études.


Cependant, il n'y a rien d'ordinaire dans ce que de Nola Ochs est sur le point d'accomplir. Samedi, elle deviendra la personne la plus âgée dans le monde à recevoir une licence.


Tout le monde est impressionné par Nola à l'université de Fort Hays State — surtout avec sa moyenne de 92.5 pourcents, sauf elle, étudiante de 95 ans.


"Lorsque je suis arrivée ici, je savais que j'étais vieille mais je ne faisais pas attention à mon âge," nous explique Nola.

Après avoir élevé 4 fils — qui lui ont donné 13 petits enfants et 15 arrière petits enfants — et suite au décès de son mari, Nola a commencé les cours universitaires pour se tenir occupée.


Lorsqu'elle a décidé qu'elle désirait vraiment une licence, elle a envoyé un email à sa conseillère académique, Joleen Briggs.


Joleen a retrouvé le dossier car selon Nola, elle avait suivi un cours quelques années auparavant. D'après les dossiers, ces quelques années auparavant remonte en fait à 1930!


"je lui ai alors demandé, "Nola, avez-vous 92 ans?' " raconte Briggs. "Je me souviens qu'elle m'a renvoyé un email en me disant, 'je ne sais pas, je ne tiens plus compte de mon âge. Je peux, par contre, vous dire que je suis née en 1911.' et j'ai alors pensé, 'OH MON DIEU!' "


Après avoir suivi quelques classes en ligne, Nola a décidé qu'il était temps d'abandonner le confort de sa maison et d'emménager dans un dortoir pour étudiants sur le campus.


Aujourd'hui, avec ses cours d'histoire, elle atteindra enfin la fin de son voyage éducatif qui avait commencé lorsque Herbert Hoover était encore président.


Ce voyage de 77 ans prendra fin ce week-end lorsque Nola montera sur la scène pour recevoir son diplôme. Elle ne sera pas le seul membre de la famille des Ochs à recevoir son diplôme car Alexandra, sa petite fille, recevra le sien en même temps.


L'année dernière, elles ont même pris des cours ensembles. Lorsque les fêtes de remise des diplômes seront terminées, la jeune Ochs espère être engagée à l'université.


"Lorsqu'ils m'ont questionnée avant la remise des diplômes, ils m'ont demandé, 'Quel est le moment le plus mémorable pour toi qui s'est déroulé ici à Fort Hays?' " nous explique Alexandra. "J'ai commencé à pleurer et je leur ai répondu, 'Ce moment arrivera samedi lorsque je recevrai mon diplôme en même temps que ma grand-mère.' "

Nola est devenu une inspiration pour ses camarades de classe et ne pensez pas que l'école ne s'en soit pas aperçue. Il semble même que Nola soit devenu une célébrité sur le campus.Combien d'étudiants ont reçu une accolade de leur président universitaire, d'après vous?


"Je déteste le fait que cela se termine déjà," répond Nola en riant. "Je n'arrive pas à imaginer à quoi ressemblera ma vie dans un mois."

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 19:09

Sally n'avait que 8 ans lorsqu'elle surprit une conversation, concernant son petit frère Georgi, entre ses parents. Il était très malade et ils avaient fait tout ce qu'ils pouvaient avec leurs maigres revenus pour sauver sa vie.Seule une chirurgie financièrement inabordable pour eux, pourrait le sauver. Elle entendit son père murmurer avec le désespoir dans sa voix, "Seul un miracle pourrait le sauver."

 

Sally se rendit alors dans sa chambre où elle sortit sa tirelire du placard. Elle secoua la tirelire jusqu'à ce que toutes ses pièces soient tombées sur le sol et les compta attentivement à trois reprises. Le total de la somme devait être absolument parfait. Il n'y avait pas de place possible pour l'erreur. Envelopant ces petites pièces dans un mouchoir, elle sortit de l'appartement en cachette et se rendit à la pharmacie du coin.

 

Elle attendit patiemment que le pharmaciste puisse s'occuper d'elle.. .mais il était trop occupé de parler avec un autre homme pour donner ne fut-ce que deux minutes d'attention à une enfant de 8 ans. Sally frotta ses pieds de manière à faire grincer les semelles sur le sol, elle se força à tousser mais cela ne servit à rien. Finalement, elle prit une pièce de 25 cents et la claqua sur le comptoir en verre. Elle obtint enfin l'attention du pharmaciste!

 

"Mais qu'est-ce que tu veux?" lui demanda le pharmaciste de manière aggressive. "Je parle à mon frère." "Et bien, je voudrais justement vous parler de mon frère," Sally lui repondit sur un même ton de voix. "Il est malade . . . et je voudrais acheter un miracle." "Je te demande pardon?," repondit le pharmaciste. "Mon père dit que seul un miracle pourrait le sauver à l'heure actuelle . . . alors combien coûte un miracle?" "Nous ne vendons pas de miracle ici, petite fille. je ne peux pas t'aider." "Ecoutez, j'ai de l'argent pour le payer. Dites moi seulement combien ça coute."

 

Le frère du pharmaciste, qui était très bien habillé, se pencha vers Sally et lui demanda, "De quel genre de miracle ton frère a -t-il besoin?" "Je ne sais pas," répondit Sally, les larmes lui coulant sur les joues. " Je sais juste qu'il est très malade et que maman a parlé d'une opération mais mes parents n'ont pas les moyens de la payer . . . donc j'ai apporté toutes mes économies." "Combien d'argent as-tu?" lui demanda cet homme. "Un dollar et 11 cents," répondit fièrement Sally. "Et c'est tout l'argent que j'ai dans ce monde." "Et bien, quelle coïncidence," dit en souriant l'homme. "Un dollar et 11 cents . . . c'est le prix exacte pour le miracle qui va sauver ton frère." Il prit l'argent dans une main et de l'autre, attrapa délicatement la main de Sally et lui dit "Conduis moi chez toi. Je veux voir ton frère et rencontrer tes parents."

 

Il s'est avéré que cet homme bien habillé n'était autre que le célèbre chirurgien Dr. Carlton Armstrong, spécialiste de la maladie du petit Georgi. L'opération fut effectuée gratuitement et Giorgi, se portant mieux que jamais, put rentrer chez lui très rapidement.

 

La mère et le père de Sally étaient rempli de joie en se remémorant la chaine d'évènements qui les avaient conduits jusqu'à cet hôpital. "Cette opération," la mère murmura. "C'est un miracle. Je me demande combien cela aurait pu coûter?" Sally sourit car elle savait exactement combien ce miracle avait couté... un dollar et 11 cents... avec en plus, la foi d'une petite fille.

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 19:08

Vincent Van Gogh n'a pas toujours été un artiste. En fait, vous serez peut-être surpris d'apprendre qu'il désirait devenir pasteur dans une église et fut même envoyé, en 1879, dans une communauté minière belge du borinage. C'est là qu'il découvrit les conditions de travail déplorables et les salaires pitoyables des mineurs.

 

Leurs familles étaient mal nourries et se battaient juste pour survivre. Il se sentit coupable car il recevait un petit revenu de l'église qui lui permettait d'avoir une vie convenable.  Ce qui, en contraste, lui semblait injuste vis-à-vis des mineurs.

 

Un soir de Février où le froid était plus que présent et alors qu'il regardait les mineurs rentrer chez eux d'une marche pénible, il repéra un vieil homme chancelant dans sa direction à travers les champs.  Il était couvert d'un sac en toile de jute pour se tenir chaud.  

 

Van Gogh étala sur son lit ses propres vêtements, mit de côté un costume pour lui et décida de faire don du reste des vêtements. Il donna à ce vieil homme un costume, et à une femme enceinte dont le mari avait été tué dans la mine, il lui donna son manteau.

 

Il se nourrit de petites rations de nourritures et le reste de son argent, il s'en servit pour acheter de la nourriture aux mineurs. Lorsque les enfants d'une famille soufrèrent de la typhoïde, et alors qu'il avait lui-même la fièvre, il leur apporta son lit.

 

Une famille aisée de la communauté lui offrit le gîte et le couvert. Van Gogh déclina l'offre, expliquant qu'il devait rejeter cette offre s'il voulait servir loyalement la communauté de ces pauvres mineurs. Il était persuadé que pour obtenir leur confiance totale, il devait devenir un des leurs.  Et s'ils devaient apprendre l'amour de Dieu à travers lui, il devait les aimer assez pour pouvoir partager avec eux.

Il était très conscient de l'importance des mots reliés aux actions. Il savait que notre façon de vivre en dit plus que les mots. Est-ce pour cela que François d'Assise disait toujours à ses moines, "Partout où vous vous rendez, prêchez mais n'utilisez des mots que si cela est nécessaire."

 

Note: Cette histoire me va droit au coeur car mon grand-père est décédé dans une mine six mois après son arrivée en Belgique.  C'est donc seule, que ma grand-mère a élevé ses six enfants.  Je ne voyais pas Van Gogh sous  cet angle jusqu'à ce que je lise cette histoire.  Comme quoi il est toujours important d'apprendre à mieux connaître les gens.

 

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 19:03

Ce soir, sur le chemin du retour, après une journée de rires intensifs au bureau, je me suis arrêtée à la librairie pour faire valider mon bulletin de Loto.

En attendant mon tour, mon regard est tombé sur la première page du journal "La Province".  En gros titre, je pouvais lire "Le rêve d'Aaron: il a vu les stars du catch", suivi de quelques lignes explicatives de l'article où il était mentionné qu'Aaron était un petit Jurbisien de 8 ans.


Ce gros titre, en lui-même, avait déjà attisé ma curiosité et ayant vécu deux ans à Jurbise, je n'ai pas pu m'empêcher d'acheter le journal. Je précise que je ne l'achète jamais, et aucun autre journal, sauf quand ils organisent le concours pour gagner une maison  . Je me suis dite "Enfin une histoire bien de chez nous pour mon blog!".

Qui est ce petit jurbisien de 8 ans et pourquoi se trouvait-il en première page du journal?

Aaron, écolier d'Herchies (entité de Jurbise), a subi une transplantation rénale il y a 4 ans. Depuis, il vit une existence presque normal.  Comme tous les enfants de son âge, Aaron a des rêves plein la tête.  C'est là qu'intervient l'association "Soleil du coeur". Cette association jurbisienne a pour but d'apporter du bonheur dans le quotidien des enfants très malades.  Grâce à leurs bénévoles, Aaron a eu la joie de réaliser un de ses rêves, celui de voir ses vedettes du catch sur scènes.

Non seulement "Soleil du coeur" a permis à Aaron de voir ces stars sur scène à Forest National mais ils avaient même prévus une fête avant le départ de Bruxelles et au retour.

Je tenais vraiment à saluer tous les bénévoles de cette association qui permettent à ces enfants malades de concrétiser leurs rêves.  Ayant, été bénévole aux USA pour plusieurs associations, je peux vous confirmer que l'on est toujours plus heureux en donnant qu'en recevant ;-)

 

Avis aux amateurs : Si vous désirez devenir bénévole ou si vous connaissez un enfant souffrant d'une maladie grave, vous pouvez contacter l'association au numéro 0476/96-04-46

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 19:01

Il est toujours temps de faire le bien.

 

Martin Luther King Jr.

 

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 18:55



Il y a beaucoup de héros durant cette période économique difficile. Beaucoup de gens travaillent pour des salaires minimums, juste pour subvenir aux besoins de leurs familles. Un de ces héros travaille de 14:00 à 22:00 dans un département de photos chez Walgreen, dans l'ouest de la Virginie. Ce héros improbable s'appelle Ed Pierce et il en est fier.


Ed Pierce, âgé de 54 ans , est un ancien courtier en bourse.Il était aussi propriétaire d'un centre de formation en informatique dans l'ouest de la virginie. Il a vendu son entreprise pour se rapprocher de sa fille et a ensuite acheté deux maisons dans le but de vivre des revenus des loyers.

Lorsque la récession s'est installée, ses locataires ont perdu leurs emplois et ne pouvaient plus payer leurs loyers. Au lieu de les jeter à la porte, Ed s'est fait engager à Walgreen pour avoir un revenu qui lui permettrait de vivre, et permettrait aux locataires de rester dans ses maisons. Une des deux familles a deux enfants, l'autre, un bébé. En tant que propriétaire, aux USA, un propriétaire à le droit de jeter à la porte les locataires à n'importe quel moment si ceux-ci ne paient pas leurs loyers mais il n'en à rien fait!

Ed a un tattouage de Jésus sur son bras et ce n'est pas une simple décoration. Il vit sa vie selon les principes de la bible. Il a prié avec ses locataires pour que leurs vies puissent s'améliorer. Ed nous raconte qu' ils ont toujours payé leurs loyers en temps et en heure lorsqu'ils avaient un emploi et il ne peut donc pas se soumettre à les jeter à la rue.

Pour lui, vivre une vie chrétienne ne s'en tient pas qu'à des mots, il faut aussi agir en tant que tel. Ed est, entre autre, un pasteur et est persuadé que sa mission est d'aider les autres. Il collecte également de l'argent sur son lieu de travail pour une association qui vient en aide aux enfants.

Inutile de dire qu'Ed est un homme incroyable aux yeux de ses locataires. Je suis certaine qu'il serait le dernier à se faire appeler un Saint et pourtant! Cependant, tout ce qu'il désire est d'aider les autres. Il ne changera probablement pas le monde, mais il change, sans aucun doute, la vie de ces deux locataires et de leurs familles.

Un grand merci à Ed de nous offrir une histoire aussi magnifique en ces temps difficiles, et de servir d'exemple pour nous tous.

High Five, Ed and God bless you!

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 18:50

Je vous présente Baxter, un chien de thérapie âgé de 19 ans 1/2 et pas comme les autres.  Vous avez sûrement entendu parler de ces chiens de thérapie qui rendent visite aux malades et mourants dans les hôpitaux et résidences pour personnes âgées.


Baxter fait partie de ces chiens qui leur rendent visite.  Ce qui le rend différent des autres chiens de thérapie est qu'il est...paralysé des 4 pattes.  Il ne peut plus se déplacer et ne sait que bouger la tête.


Lorsqu'une personne est souffrante et mourante, elle n'a pas nécessairement envie de la présence d'un chien mais Baxter arrive à créer de tels liens avec ces personnes qu'il leur est impossible de le repousser. J'imagine que le fait d'être paralysé, adoucit tous les cœurs.

Regardez cette vidéo, c'est superbe!

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 18:49

Julio Diaz a ses habitudes journalières. Chaque soir, l’assitant social de 31 ans termine son trajet d’une heure en métro jusqu’au Bronx, un arrêt plus tôt, pour pouvoir souper à son restaurant préféré.

Cependant, le mois dernier, alors que Diaz sortait du wagon n°6 sur une platforme vide, sa soirée a pris une tournée inattendue. Il se dirigeait vers les escaliers lorsq’un adolescent l’a approché et a sorti un couteau. "Il voulait mon argent, donc je lui ai tout simplement donné mon portefeuille et lui ai dit, 'Voici,'"  Diaz raconte.

Alors que l’adolescent s’éloigne, Diaz lui crie, <b>"Hey, attends une minute. Tu as oublié quelque chose. Si tu veux voler les gens le reste de la nuit, tu ferais bien de prendre mon manteau pour te tenir chaud." Le voleur en graine a regardé la victime avec un air qui disait , "Qu’est-ce que cette histoire?" </b>Diaz explique. "Il m’a demandé, 'Pourquoi fais-tu cela ?'" Diaz a répondu: " ' Si tu es prêt à prendre le risque de perdre ta liberté pour quelques dollars, alors je pense que tu as réellement besoin de cette argent.  Tout ce que je veux dire est que je voulais juste aller souper et si tu es d’accord….tu peux m’accompagner….tu es plus que bienvenu.'

Vous savez, j’ai bien pensé qu’il avait vraiment besoin d’aide," nous raconte Diaz. Diaz explique que lui et l’adolescent sont allés au restaurant et se sont assis à une table. Diaz lui a demandé ce qu’il attendait de la vie. "Il avait seulement un visage…triste," a remarqué Diaz. L’adolescent ne savait pas quoi répondre — ou il n’en avait pas envie.

Lorsque l’addition est arrivée, Diaz  a dit à l’adolescent, "Ecoutes, j’imagine que c’est toi qui va payer cette addition car tu as mon argent et je ne peux donc payer.  Donc si tu me rends mon portefeuille, je serais content de payer et de t’offrir quelque chose." L’adolescent ni a même pas pensé à deux fois, il lui a rendu le portefuille, Diaz nous raconte "je lui ai donné $20 ... J’ai pensé que ça pourrait l’aider. Je ne sais pas." Diaz lui a alors demandé autre chose—le couteau  — "et il me l’a donné."

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 18:46
Cette histoire est de loin la plus belle histoire d'amitié entre un chien et un humain que aurez l'occasion de voir. Vous allez découvrir dans la vidéo suivante Riccochet, un chien surfer, qui aide son ami, Patrick Ivison, à surfer, à trouver le bonheur, et à apprendre à marcher.

Grâce à Riccochet, une association a été créée pour rassembler les fonds nécessaires de manière à financer les scéances de kiné qui permettront à Patrick d'apprendre à marcher.

Votre coeur va fondre alors que vous glisserez sur les vagues avec ce duo de choque ;-)

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 18:43

Susie Mann, âgée de 79 ans, sait exactement la manière dont elle veut passer le restant de ses jours et ce n'est certainement pas attachée à des tubes, à se bourrer de médicaments. Non, elle a décidé de faire sa sortie selon ses propres volontés, tout en réalisant sa liste de vœux et en s'amusant comme elle ne s'est jamais amusée!


Sa philosophie est simple: Profitez de la vie! Tant que vous l'avez, profitez-en! Faites que chaque minute compte.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Good News Mom
  • : Good News Mom vous présente des histoires et évènements positifs venant des 4 coins du monde. Bien que les émissions de télé veulent nous convaincre du contraire, le monde est rempli de personnes et d'animaux formidables et incroyables! Ce sont leurs histoires que vous trouverez sur les pages de ce blog.
  • Contact

Profil

  • Smiling Angel
  • N'hésitez pas à me contacter si vous désirez partager des histoires formidables!
  • N'hésitez pas à me contacter si vous désirez partager des histoires formidables!

Recherche