Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 20:51


"Les objectifs sont des rêves avec des échéances."

- Diana Scarff Hunt

Partager cet article
Repost0
14 novembre 2009 6 14 /11 /novembre /2009 18:10

Elle n’a pas de jambes ni de bras mais cette adolescente de 16 ans,Kiera Brinkley, de Portland dans l’Oregon, ne laisse pas ce handicap l’empêcher de réaliser son rêve, celui de devenir danseuse. Et pour le prouver, elle a voyagé jusque New York où elle dansera en publique à l’école de Julliard. ...


A l’âge de deux ans, atteinte d’une infection bactérienne mortelle, les médecins n’ont eu d’autres choix que de lui amputer les deux bras et les deux jambes mais ce qu’ils ne lui ont certainement pas enlevé…est l’amour de la danse.

 

Admirez cette jeune femme incroyable sur cette vidéo :

link

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 20:23
Il semble que l'article "la trêve de Noël" ouvre les portes vers beaucoup d'autres histoires formidables.  En voici une autre qui m'a été racontée aujourd'hui par mon frère , militaire de carrière dans l'armée belge et membre d'une association pour les vétérans de la seconde guerre mondiale.  Voici son récit:

Petite histoire que j'ai entendue il y a deux mois de la bouche même d'un témoin ...
 
Lors de la bataille des Ardennes, le petit village de Chaumont fut victime de la furie des combats alors que les forces US chassaient les Allemands pour ensuite être repoussées et re-prendre une dernière fois le village ... lors de combats, de nombreux villageois s'étaient abrités dans la cave d'une ferme ... dans une de ces fermes une quinzaine de villageois se protégaient et parmis eux un GI gravement blessé ... un infirmier, à ses côtés, tentaient de le sauver ... cette infirmier était ... Allemand ... 


Partager cet article
Repost0
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 17:35




Grand-père de toutes les superstitions, le vendredi 13 est perçu comme un jour anormalement sinistre. Beaucoup estiment qu'il existe de nombreux incidents et exemples dans l'histoire où des calamités se sont abattues sur ceux qui n’étaient pas assez prudents les vendredis 13. Les Hindous, comme raconte l’histoire, ont démarré toutes ses superstitions lorsqu’ils ont reconnu que 13 personnes à table portaient malheur. Certains retracent cette phobie au fait que le Christ est mort un vendredi, et qu'ils étaient 13 au dernier souper, dont l’un des apôtres présent trahit Jésus. Et plus récemment, le film Vendredi 13, augmente cette superstition. Quoi que vous en pensiez, ce vendredi est un vendredi 13, donc voici 13 trucs et astuces de grand-mère pour éviter que la malchance ne vous trouve! :-)


1. Gardez vos doigts croisés – Représenter ce signe de foi chrétienne avec vos doigts permettrait, selon les dires de nos grand-mères, de maintenir les mauvais esprits au large et de les empêcher de vous porter malheur.

2. Touchez du bois – D’après certaines croyances, les bons esprits vivent dans les arbres et en touchant tout objet fait de bois, on appelle ses esprits pour nous protéger de la malchance.

 

 

3. Trouvez un trèfle à 4 feuilles – Les anciens druides croyaient que les trèfles à 4 feuilles leur permettaient de voir les mauvais esprits, leur donnant la possibilité de les éviter.

 

4. Portez vos vêtements à l’envers – Personne ne semble savoir d’où vient cette superstition, mais la croyance veut que le fait de porter ses vêtements à l’envers permet d’attirer la chance et de la maintenir – des enfants portant leurs pyjamas à l’envers, jusqu’au joueur de baseball et aux fans qui portent leurs casquettes à l’envers durant des matchs importants…etc

 

5. En regardant au dessus de votre épaule droite, jetez un œil vers la lune – La lune est le centre de superstitions depuis longtemps, et la nouvelle lune semblerait être le bon moment pour commencer quelque chose de nouveau. Que vous obteniez le succès ou non dépend si votre premier regard déposé sur la lune s’est fait en tournant votre tête vers votre épaule droite (bon) ou votre épaule gauche (mauvais).

 

6. Dormez face au sud – La croyance qu’il faut dormir face au sud pour promouvoir une bonne santé et la fortune, persiste encore, même chez certains médecins. La croyance semble être originaire de l’art chinois connu sous le nom de Feng shui, qui attribue une connexion directe entre l’emplacement géographique et le mouvement « qi » des énergies positives spirituelles.

 

7. Brisez du verre blanc – Alors que casser un miroir semble porter malheur pendant 7 ans, Ila tradition veut que casser du verre blanc inverse la période de malchance que vous traversez. Apparemment, le verre blanc s’imprègne de la malchance à votre place.


8. Marchez sous la pluie – Toute personne surprise sous la pluie avec son parapluie pourrait ne pas être d’accord avec cela mais la pluie à toujours était un signe de bonne chance (Tant mieux..je pense qu’en Belgique, on doit être les plus chanceux de toute la planète dans ce cas !! ) .  Cela vient probablement du fait que la pluie était très importante pour les récoltes, bien avant que les systèmes d’irrigation moderne ne fassent leur entrée.  Une saison pluvieuse était donc symbole de prospérité.


9. Dormez sur des draps repassés – L’origine de cette superstition reste aussi un mystère.  Notez qu’à l’heure actuelle, peu de gens repassent encore leurs draps….ou alors, il faudrait que je leur prête ma mère ! :-)

10. Evitez les fissures sur les trottoirs – Les origines de cette superstition demeurent aussi inconnues et pourtant cette croyance persistent dans certains pays comme aux USA. Quand on y pense, éviter les fissures est une bonne idée pour ne pas se prendre une gamelle ! :-)

11. Gardez un gland dans votre poche – Les glands, fruits du chêne, sont un symbole de fertilité et de longue vie.

12. Eternuez trois fois avant le petit-déjeuner –  Le nombre trois est un chiffre porte bonheur dans beaucoup de cultures et religions. En Europe, d’où cette superstition est originaire, l’association du nombre trois avec la sainte trinité est une association importante.

 

13. Ramassez un crayon, une épingle, une pièce d’argent, ou un morceau de charbon dans la rue – Trouver et s’approprier n’importe lequel de ses objets porte, selon la légende, bonne chance.

 

JOYEUX VENDREDI 13 !!!!!!  

 

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 15:41

Un couple britannique superstitieux a gagné 17 millions de dollars à la
loterie en octobre 2006 après avoir acheté un ticket le vendredi 13, sans le faire exprès…et après avoir aussi cassé un miroir!!!!

 

Le miroir s’est, en fait, décroché du mur dans le salon et s’est brisé en mille morceaux sur
le sol.  Il n'y a aucun doute que leur gain de 17 millions de dollars a
contrecarré la prédiction des 7 ans de malheur du miroir cassé.

Hilary Swank et Dorothy Hamill croient en la chance du numéro 13. Dans le cas
d’Hilary, le 13 était le numéro de son siège le soir où elle a gagné un de
ses Oscars. La patineuse, Dorothy Hamill, qui est superstitieuse, a participé à une compétition un vendredi 13 février, le jour où elle a gagné sa médaille d’or.

Né chanceux? Un bébé né 13 minutes avant 13 heures, un vendredi 13



Voici un petit bout âgé de 8 jours, pour qui, sans aucun doute, le numéro 13 portera Bonheur.

Il est venu au monde 13 minutes avant 13 heures un vendredi 13 en février.  Même les chiffres de son poids font un total de 13--> 6 livres et 7 onces. (Mesure anglaise)

Et maman Louise, âgée de 31 ans, qui en blaguant, disait vouloir l’appeler Damien, a décidé de voir le numéro traditionnellement connu comme malchanceux, plutôt comme un signe des dieux.

Louise, de Northampton, nous raconte: "La superstition peut fonctionner dans l’autre sens. C’est la meileure chose qui nous soit jamais arrivé et en plus, un vendredi 13."

Bien que Louise et son mari Andrew, de 29 ans, sont enchantés de la date de naissance de leur fils, leurs amis sont un peu choqués. Louise, a admis: "Certains de nos amis nous ont demandé de vérifier son cou pour s’assurer que le numéro du diable 666 ne s’y trouvait pas. »

Andrew a même suggéré d’appeler son fils Jason, tel que dans le film Vendredi 13 ou Damien du film d’horreur du même nom.


Alors? le 13?  Un chiffre porte bonheur ou pas? 

Partager cet article
Repost0
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 11:25
Suite à l'article que j'ai présenté sur ce blog : "la trêve de Noël", j'ai reçu un email d'une lectrice, Mady, dans lequel elle partageait une histoire qui m'a, tout simplement, touchée. Avec son autorisation, je vous la présente telle qu'elle me l'a racontée.  Un grand merci à Mady! 

Une petite histoire vécue par ma mère ici à Remouchamps ....Fin de la guerre, les allemands repartaient chez eux (nous avons été occupé 2x) donc ils avaient très faim ; ma mère donnait a manger à mon frère (pain et lait ).

Voyant ce jeune allemand mourant de faim ,elle a  partagé le pain et donné du lait à ce soldat ; au dire de ma mère ... jamais, jen'ai vu un salut militaire ainsi; en remerciement puis, cet homme s'est mis à genoux et il a pleuré, pleuré.... il avait un fils de l'âge de mon frère( 5ans ) qu'il ne connaissait presque pas !!!! et il était gêné de se présenter à lui!

Quelques années plus tard, ma mère ,a reçu une lettre de cet allemand pour la remercier de son geste et, que tout se passait très bien pour lui , et sa famille, invitant mes parents en Allemagne pour leurs faire connaître sa famille !!!!

J'étais née, les voyages chers . Puis la vie a continué .... tout passe mais ne s'oublie pas nécessairement .... elle a regretté de n'avoir pu aller en allemagne en tous les cas elle m' a souvent parlé de cet allemand . Elle avait su faire la différence entre l'occupant dur et arrogant et le soldat parti loin des siens .
Partager cet article
Repost0
12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 20:53

 









CHICAGO, Ill. -- Johnny Depp a un jour dit que l’argent ne faisait pas le bonheur. Cependant, lors d’une visite dans un restaurant de Chicago, la star a certainement apporté beaucoup de joie à un serveur avec un pourboire de taille !


Depp avec sa co-star Marion Cotillard, le directeur Michael Mann, ainsi qu’une douzaine d’autres personnalités, qui se trouvaient à Chicago pour la première de leur film de gangster—se sont arrêtés au restaurant Gibsons Steakhouse aux environs de 11:30 PM, selon le journal Chicago Sun Times.

 

Lorsque l’addition est arrivée vers 2:30 AM – pour un total de 4400 dollars—Depp a voulu s’assurer que l’homme qui les avait servi jusqu’à cet heure tardive, soit récompensé pour son temps de travail, et laissa un pourboire de 4000 dollars à A. Sekhani.

 

"Il avait visité notre restaurant plusieurs fois déjà lorsqu’il filmé 'Public Enemies' et avait promis qu’il reviendrait pour la première du film," Sekhani explique à Radar Online.

 

Selon le serveur, qui travaille chez Gibsons depuis longtemps, Depp et ses amis ont commandés des crevettes cocktails, des palourdes Casino ainsi que quelques bouteilles de vin chères.

 

"Il a aussi demandé des bouteilles de vin italien à 500 dollars la bouteille.  Il était de bonne humeur toute la soirée en discutant avec Mr. Mann et Mme Cotillard," raconte Sekhani.

 

En dehors du pourboire généreux, Sekhani avoue qu’il est toujours content de servir la star du « Pirate des Caraïbes » à chaque fois qu’il vient rendre visite au Gibsons.

 

"Etant donné qu’il nous avait déjà rendu visite, il m’appelle ‘Mo’ et je sais exactement comment il aime être servi. Il est peut-être un des acteurs les  plus célèbres dans le monde mais c’est un homme très humble et un mec très cool," continue d’expliquer le serveur. "J’ai travaillé avec d’autres stars telles que Sean Connery et Robert De Niro mais Johnny Depp est mon préféré. C’est homme est très gentil et très charmant – lorsque je le sers, il n’aime pas que j’en fasse trop pour lui et il n’exagère jamais dans ses demandes."

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2009 4 12 /11 /novembre /2009 17:45
Cette histoire nous présente un chien nommé Faith (foi). Lorsque vous aurez regardé cette vidéo, vous comprendrez d'où vient son nom. Ce chien est probablement le chien le plus incroyable que vous aurez l'occasion de voir.  Il démontre que tout est possible lorsque vous avez la foi et que vous êtes entouré de personnes qui croient en vous.  Il n'y a pas de limites lorsque l'on veut vraiment y arriver. 

Je vous présente donc Faith, un chien formidable qui ne marche que sur deux pattes, ce qui, de toute évidence, ne semble pas l'empêcher de s'amuser et d'être un chien hors du commun. 



Leçon: Les limites, on se les impose à soi-même.  Ne nous imposons plus de limites et réalisons tous nos rêves!
Partager cet article
Repost0
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 20:22


Nous célébrons l'armistice aujourd'hui et en honneur aux vétérans de la première guerre mondiale, je vous présente leur histoire de noël...une histoire pas comme les autres: 

Nous sommes le 25 décembre, 1914. La première guerre mondiale fait rage depuis 5 mois. Les soldats allemands, britanniques et français en ont déjà marre de cette tuerie insensée. Ils désobéissent à leurs supérieurs et fraternisent avec “l’ennemi” ainsi que les deux tiers du front ouest (un crime punissable de mort en temps de guerre). Les troupes allemandes installent des arbres de noël dans les tranchées avec le signe “Joyeux Noël” .


"Vous pas tirer, nous pas tirer." Des milliers de troupes avancent dans les vastes terres rendues désertent de toute vie humaine et où ne se trouvent que des cadavres en décomposition.

Ils chantent des chants de Noël, échangent les photos de leurs familles restées chez eux dans leurs villages respectifs, partagent leurs rations, jouent au football, font même rôtir des cochons. Les soldats serrent dans leurs bras les hommes qu’ils avaient essayés de tuer quelques heures plus tôt.  Ils acceptent de se prévenir les uns les autres si les commandants devaient les obliger à ouvrir le feu et à viser loin. 
 


Un frisson est passé d’un haut commandement à l’autre. C’est vraiment chercher le désastre : Les soldats déclarant des liens fraternels les uns aux autres et refusant de se battre. Les généraux des deux côtés déclarent directement que cette paix spontanée est une trahison et passible de court martiale.

 

En mars 1915, le mouvement de fraternité est oublié et la tuerie reprend son cour. Le jour de l’armistice en 1918, on recense quinze millions de soldats morts.  


Peu de personnes ont entendu parler de la trêve de Noël. A la Noël en  1988, une histoire parue dans le Boston Globe parlait de cet évènement à la radio locale FM dans une chanson appelée "Noël dans les tranchées," qu’ils passèrent plusieurs fois. Il furent surpris de la réaction des gens qui écoutaient. La chanson était devenue l’enregistrement le plus demandé durant la période de fête à Boston et ce, sur plusieurs radios. 

 
"Encore plus surprenant que le nombre de demandes que je reçois, est la réaction des auditeurs qui ne l’avaient jamais entendue," dit le présentateur de la radio. "Ils me téléphonent touchés par cette chanson, parfois en larmes, me demandant, “Mais que viens-je d’entendre? "


Je pense savoir la raison pour laquelle les auditeurs sont en pleurs. La trêve de noel va à l’encontre de ce que l’on à tous appris sur les humains. Cela nous donne une idée du monde tel qu’on voudrait qu’il soit et ils se disent, "Cela s’est vraiment déjà passé." Cela nous rappelle les pensées que l’on essaie de garder cachées, loin des histoires présentées à la TV ou dans les journaux, qui veulent nous convaincre à quel point les humains sont insignifiants et méchants. C’est la même chose que d’entendre dire que nos voeux les plus profonds sont réels: le monde pourrait vraiment être différent.


Voici la chanson dont parle cet article: Vous pouvez aussi l'écouter ici: link

My name is Francis Toliver, I come from Liverpool.
Two years ago the war was waiting for me after school.
To Belgium and to Flanders, to Germany to here,
I fought for King and country I love dear.

'Twas Christmas in the trenches, where the frost so bitter hung.
The frozen fields of France were still, no Christmas song was sung.
Our families back in England were toasting us that day,
Their brave and glorious lads so far away.

I was lying with my messmate on the cold and rocky ground,
When across the lines of battle came a most peculiar sound.
Says I, "Now listen up, me boys!" each soldier strained to hear,
As one young German voice sang out so clear.

"He's singing bloody well, you know!" my partner says to me.
Soon, one by one, each German voice joined in harmony.
The cannons rested silent, the gas clouds rolled no more,
As Christmas brought us respite from the war.

As soon as they were finished and a reverent pause was spent,
"God Rest Ye Merry, Gentlemen" struck up some lads from Kent.
The next they sang was "Stille Nacht," "'Tis 'Silent Night,'" says I,
And in two tongues one song filled up that sky.

"There's someone coming towards us!" the front line sentry cried.
All sights were fixed on one lone figure trudging from their side.
His truce flag, like a Christmas star, shone on that plain so bright,
As he, bravely, strode unarmed into the night.

Soon one by one on either side walked into No Man's Land,
With neither gun nor bayonet we met there hand to hand.
We shared some secret brandy and wished each other well,
And in a flare lit soccer game we gave 'em hell.

We traded chocolates, cigarettes, and photographs from home.
These sons and fathers far away from families of their own.
Young Sanders played his squeezebox and they had a violin,
This curious and unlikely band of men.

Soon daylight stole upon us and France was France once more.
With sad farewells we each prepared to settle back to war.
But the question haunted every heart that lived that wondrous night:
"Whose family have I fixed within my sights?"

'Twas Christmas in the trenches where the frost, so bitter hung.
The frozen fields of France were warmed as songs of peace were sung.
For the walls they'd kept between us to exact the work of war,
Had been crumbled and were gone forevermore.

My name is Francis Toliver, in Liverpool I dwell,
Each Christmas come since World War I, I've learned its lessons well,
That the ones who call the shots won't be among the dead and lame,
And on each end of the rifle we're the same.


 

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 19:23

 



Avez-vous entendu parler de ce nouveau spectacle qui fait fureur partout aux USA? Il s'agit d'une comédie musicale sur les 101 Dalmatiens.

Comment peut-on transformer un dessin animé en spectacle??? Vous donnez votre langue au chat??? Et bien, en sauvant 15 dalmatiens dans des refuges et en les transformant en star!!

Lorsque la maison de production a adopté ces chiens, ils souffraient tous de problèmes de comportements plus ou moins importants.  Avec beaucoup d'amour et l'aide de dresseurs professionnels, voici le résultat:  link

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Good News Mom
  • : Good News Mom vous présente des histoires et évènements positifs venant des 4 coins du monde. Bien que les émissions de télé veulent nous convaincre du contraire, le monde est rempli de personnes et d'animaux formidables et incroyables! Ce sont leurs histoires que vous trouverez sur les pages de ce blog.
  • Contact

Profil

  • Smiling Angel
  • N'hésitez pas à me contacter si vous désirez partager des histoires formidables!
  • N'hésitez pas à me contacter si vous désirez partager des histoires formidables!

Recherche